disculper


disculper

disculper [ diskylpe ] v. <conjug. : 1>
discoulper 1555; descouper XIIe; de coulpe; refait au XVIIe (1675), d'apr. culpa
1 V. tr. Prouver l'innocence de (qqn). Disculper qqn à qui on impute une faute à tort. blanchir, innocenter, justifier. Disculper un ami des accusations dirigées contre lui. Document qui disculpe un accusé.
2SE DISCULPERv. pron. Se justifier, s'excuser. Se disculper auprès de qqn, aux yeux de qqn. « Je ne suis pas juge d'instruction pour que vous essayiez de vous disculper » (Green).
⊗ CONTR. Accuser, incriminer, inculper.

disculper verbe transitif (latin médiéval disculpare, du latin classique culpa, faute) Prouver l'innocence de quelqu'un ; blanchir, innocenter : Disculper un accusé de tous les chefs d'accusation.disculper (synonymes) verbe transitif (latin médiéval disculpare, du latin classique culpa, faute) Prouver l'innocence de quelqu'un ; blanchir, innocenter
Synonymes :
- blanchir (familier)
- décharger
- réhabiliter
Contraires :
- dénoncer

disculper
v. tr. Mettre (qqn) hors de cause, montrer qu'il n'est pas coupable. Ce témoignage l'a entièrement disculpé.
|| v. Pron. Se justifier.

⇒DISCULPER, verbe trans.
DR. Prouver que quelqu'un est inculpé à tort. Disculper le coupable. Un député a fait un long discours pour disculper la municipalité de Nancy (MARAT, Pamphlets, L'Affreux Réveil, 1790, p. 241) :
1. ... Henry, qui faisait des faux pour prouver la culpabilité de l'innocent et disculper le complice de sa propre trahison.
CLEMENCEAU, Vers la réparation, 1899, p. 519.
P. ext. Justifier (contre une accusation réelle ou possible), innocenter. J'admirais avec quelle ingéniosité elle mettait en avant ce qui pouvait disculper son enfant (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1156).
Emploi pronom. réfl. Prouver son innocence; se justifier. J'étais plutôt distrait, je pensais au vieux lépreux de Naples, que j'avais tué. Aujourd'hui, je ne vais pas chercher à me disculper (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 226) :
2. Je suis si las des polémiques, des exclusives, des fanatismes! (...) Auprès de toi je n'ai pas à me disculper, je n'ai pas à plaider, je n'ai pas à prouver; je trouve la paix, ...
SAINT-EXUPÉRY, Lettre à un otage, 1943, p. 404.
Rem. La plupart des dict. enregistrent le subst. fém. disculpation. Action de disculper ou de se justifier.
Prononc. et Orth. :[diskylpe], (je) disculpe [diskylp]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1535 discoulper (N. DE TROYES, Grand Parangon, 45 ds HUG.) — 1639 ds GDF. Compl.; 1615 disculper d'apr. BL.-W.4-5; 1674 (BOUHOURS, Doutes, p. 54 d'apr. DG); 1680 se disculper (RICH.). Réfection d'après le lat. class. culpa, lat. médiév. disculpare XIe s. (?) ds NIERM.; l'a. fr. descouper (ca 1167 soi descouper G. D'ARRAS, Ille et Galeron, éd. F. Cowper, 3173); dér. de colpe, coulpe, préf. dé(s)- lat. (dis), dés. -er. Contrairement à ce que suggère Trév. 1732, le mot semble avoir subi une réfection sav. avant que Mazarin n'ait pu l'introduire d'Italie en France (ital. discolpare, Dante, DEI). Fréq. abs. littér. :114.

disculper [diskylpe] v.
ÉTYM. XIIe, descoulper; discoulper, v. 1535; de coulpe; refait au XVIIe (1615) d'après culpa.
1 V. tr. Prouver l'innocence de (qqn). || Disculper qqn à qui on impute une faute à tort. Blanchir; cause (mettre hors de cause); innocenter, justifier, laver. || Disculper un ami des accusations dirigées contre lui, de méfaits dont il n'est pas coupable. || Document, détail qui disculpe un accusé. || Disculper qqn dont on ne trouve pas la faute condamnable. Absoudre, excuser.
1 Ce qui disculpe le fat ambitieux de son ambition est le soin que l'on prend, s'il a fait une grande fortune, de lui trouver un mérite qu'il n'a jamais eu, et aussi grand qu'il croit l'avoir (…)
La Bruyère, les Caractères, VI, 3.
2 Hommes de France, votre naïve grandeur d'âme disculpe toute l'humanité de son plus grand crime et la relève de sa plus profonde déchéance.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, t. I, I, p. 135.
Au p. p. || Accusé disculpé.
2 V. pron. || Se disculper : se justifier, s'excuser. || Se disculper auprès de qqn, aux yeux de qqn. || Chercher à se disculper en accusant les autres.
3 (…) je me suis disculpé de l'avoir fait (le discours de réception à l'Académie française) trop long de quelques minutes (…)
La Bruyère, Disc. de réception à l'Acad., Préface.
4 — En quoi suis-je responsable ? demanda-t-elle d'une voix entrecoupée. — Taisez-vous ! fit Mme Legras. Je ne suis pas juge d'instruction pour que vous essayiez de vous disculper.
J. Green, Adrienne Mesurat, III, II, p. 216.
CONTR. Accuser, incriminer, inculper.
DÉR. Disculpation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • disculper — Disculper. v. act. Justifier, descharger de la faute qui peut estre imputée. Disculper quelqu un. Il se met plus souvent avec les pronoms personnels. Il s en est disculpé. je me veux disculper envers luy …   Dictionnaire de l'Académie française

  • disculper — DISCULPER. v. a. Justifier d une faute imputée. Ses amis l ont disculpé de ce qu on lui imputoit. Cette dernière action l a pleinement disculpé dans le public. Il se met plus souvent avec les pronoms personnels. Il s en est disculpé. Je veux me… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • disculper — (di skul pé) v. a. 1°   Justifier quelqu un. Ses amis le disculpèrent de ce qu on lui imputait. •   Ne serai je pas bien condamnable, et qui me disculpera auprès de Dieu ?, BOURDAL. Instruct. Paix avec le proch. Exhort. t. II, p. 350. •   Du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DISCULPER — v. a. Justifier d une faute imputée. Ses amis le disculpèrent de ce qu on lui imputait. Cette dernière action l a pleinement disculpé dans le public.   Il s emploie souvent avec le pronom personnel. Elle s en est disculpée. Je veux me disculper à …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DISCULPER — v. tr. Justifier d’une faute imputée. Ses amis le disculpèrent de ce qu’on lui imputait. Cette dernière action l’a pleinement disculpé dans le public. Elle s’en est disculpée. Je veux me disculper à ses yeux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • disculper — vt. => Blanchir, Innocenter …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se disculper — ● se disculper verbe pronominal Prouver son innocence pour un crime ou un délit …   Encyclopédie Universelle

  • excuse — [ ɛkskyz ] n. f. • fin XIVe; de excuser 1 ♦ Raison alléguée pour se défendre d une accusation, d un reproche, pour expliquer ou atténuer une faute. ⇒ 1. défense, explication, justification, motif, raison. Alléguer, donner, fournir une bonne… …   Encyclopédie Universelle

  • blanchir — [ blɑ̃ʃir ] v. <conjug. : 2> • XIIe; de blanc I ♦ V. tr. 1 ♦ Rendre blanc. ⇒ décolorer, éclaircir. L eau de Javel blanchit le linge. L aube blanchit le ciel. Hortic. Provoquer l étiolement de (un légume) pour en améliorer l aspect (⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • justifier — [ ʒystifje ] v. tr. <conjug. : 7> • v. 1120 sens 2; lat. ecclés. justificare 1 ♦ (1564) Rare Rendre juste, conforme à la justice. « Ne pouvant fortifier la justice, on a justifié la force » (Pascal). 2 ♦ Innocenter (qqn) en expliquant sa… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.